BERTHE MORISOT

Peintre du XIXᵉ siècle (1841-1896) associée au courant impressionniste. Membre à part entière du groupe des impressionnistes, elle est relativement méconnue du grand public en dépit de l'importance capitale de son travail dans l'histoire de l'art et de l'époque en particulier. Étant une de la première femme peintre reconnue de l'histoire moderne, son existence même au milieu de ce groupe d'hommes est notable. Sa réhabilitation progressive au fil des années 1980 a fait entrer son travail dans les plus grands musées.

Je n'obtiendrai (mon indépendance) qu'à force de persévérance et en manifestant très ouvertement l'intention de m'émanciper

Tenant une place centrale dans le groupe, elle sera représentée par plusieurs de ses membres.

Son travail personnel est notable à plusieurs titres. Tout d'abord, elle représente de façon crue des scènes de la vie courante, représentant la femme de façon anti-érotique. Dans son œuvre, la femme est mère, fille, travailleuse, lectrice... indépendante. La figure masculine est rare dans son travail. Ces deux aspects dans le choix des objets de représentation et des scènes figurées sont totalement inédits et polémiques à son époque. La femme est censée être belle.

Un second aspect éminent de son travail émerge dès les années 1880. Comme Monet, elle s'intéresse à saisir les lumières et ne recouvre pas complètement la toile de peinture et laisse voir le lin brut faire office de fond. Cet aspect a été longtemps attribué à un manque de persévérance de sa part alors qu'il est reconnu aujourd'hui comme inhérent à sa démarche, car confirmé par des documents de sa main et des témoignages de contemporain. Des hommes, comme Henri de Toulouse-Lautrec ont eu recours aux mêmes effets, mais avec des intentions moins évocatrices et plus matiériste que Berthe Morisot.

RÉALISATIONS NOTABLES

Edma Morisot lisant (1867), huile sur toile, 46 × 71,8 cm
La Lecture (1869-1870), huile sur toile, 101 × 21,8 cm
Femme et enfant au balcon (1872), 61 × 50 cm
Deux jeunes filles (1894), huile sur toile, 25,68 × 21,25 cm
Autoportrait (1885), huile sur toile, 100 × 81 cm

PORTRAITS PAR SES CONTEMPORAINS

Berthe Morisot au soulier rose peinte par Édouard Manet en 1872
Madame Théodore Gobillard, née Yves Morisot peinte par Edgar Degas en 1869
Berthe Morisot par Édouard Manet (1872)

RESSOURCES

WIKIPEDIA

Chez Berthe Morisot, “la constante de l’œuvre c’est la lumière”
“Une vie, une œuvre” consacrée à Berthe Morisot qui retrace quelques épisodes de la vie de cette femme peintre et permet de rendre un hommage à travers quelques toiles, à cette oeuvre tout en lumière où se fait jour une quête de l’essentiel.
Berthe Morisot au musée d’Orsay : une rétrospective rare d’une grande artiste
Grâce à de nombreux prêts, le musée d’Orsay propose une rétrospective exceptionnelle de Berthe Morisot, un des grands noms de l’impressionnisme

Share Tweet Send
0 Commentaires
Loading...
You've successfully subscribed to Art Plastique & Appliqué
Great! Next, complete checkout for full access to Art Plastique & Appliqué
Welcome back! You've successfully signed in
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.