ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION

ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION

Ce commentaire s'inspire des échanges que j'ai eus avec vous au sujet des documents présents dans le cours. Il en fait la synthèse et ouvre des pistes de réflexion sans les fermer. La première partie est didactique, la seconde maïeutique (la première explique, la seconde interroge).

Concernant Deleuze

Deleuze parle de l'œuvre d'art (objet) et pas de l'Art en général. Dans les lignes suivantes, quand je dirais Art, il faudra l'entendre comme objet ou œuvre d'art. C'est par paresse et commodité que je l'emploie ainsi. Ne confondez pas L'art et l'œuvre d'art comme on pourrait confondre l'industrie automobile et une Twingo. Deleuze n'oppose pas la communication et l'art, mais l'œuvre d'Art et la communication (de mots d'ordre) Attention, ici aussi, au contre-sens et à l'usage du mot communication dans le contexte.

Dans « le chef-d’œuvre inconnu », Balzac nous dit que « l’art sert à exprimer la vie et non la copier ». On pourrait se dire qu'il contredit Deleuze. On pourrait aussi argumenter que Deleuze parle d'art comme celui des dessinateurs de presse qui résistent au pouvoir et au dogmatisme par l'humour.

En fait, Balzac et Deleuze défendent le même point de vue. L'Art exprime la vie sans la copier, il résiste au mimétisme et au littéral. L'Art ne nous dit pas ce que nous devons voir. Donc, il ne parle pas, non plus, des caricaturistes. Son texte est justement en dissidence vis-à-vis de cette forme d'expression qui est de la communication, l'expression d'un certain antagonisme politique. Une caricature ne laisse aucune liberté d'interprétation au spectateur. Il n'y a pas de poésie. Il n'y a pas de second degré puisque c'est déjà là, que les choses se jouent.

Dans les nymphéas de Monet, il y a autant de peinture de paysage que d'abstraction. Chaque personne qui regarde une peinture, sera tantôt attentif à la matière (empattements de peintures sur la toile ou jus très léger, presque en aquarelles), tantôt au sujet floral (les nymphéas), tantôt à l'eau ou à la lumière, encore... Certaines personnes seront émues et rendu mélancoliques à la vue d'une de ces toiles, d'autres seront joyeuses, d'autres, encore seront totalement hermétiques. Certaines y verront un bel objet, d'autres une patouille infâme. Elles seront figuratives pour les uns abstraites pour les autres.

Contrairement aux caricatures pour lesquelles la réaction est induite par notre sympathie ou non vis-à-vis de l'auteur et de la blague qui se joue, Monet ne nous oriente pas vers un sentiment ou un autre, une lecture ou une autre. C'est nous qui donnons du sens, une fonction, une valeur, une émotion, que nous attachons à l'objet. C'est ça que Deleuze appelle la résistance. Elle ne dit rien. Elle n'oblige à rien, et donc, elle résiste... à la communication.

Concernant l'Art en général.

Le sens d'une création artistique est-il lié à son auteur ou à celui qui le regarde ? Quand on va dans un musée. La plupart des pièces ont été réalisées par des auteurs morts. Pour autant que nous le sachions, tout ce qui est raconté à propos de leur œuvre pourrait être un tas de mensonge ou de fable faites pour vendre des entrées. Alors quand on est seul face à un tableau, une sculpture, une image en général, qu'est-ce qui nous émeut ?

Concernant B. Kruger.

Le message de l'image est-il si explicite ? Quelle est la connotation de la couleur rouge ? Connaissez-vous des images faites pour alerter qui font appel aux même couleurs ? La main tient le texte d'une façon ostentatoire (pour montrer / donner à voir). Quel objet est tenu de cette façon ? Le texte dit : "I shop, therefore I am" qui peut se traduire dans le contexte par "je consomme, donc je suis". Cette phrase est un jeu de mot à partir d'une phrase célèbre du philosophe Français René Descartes "Je pense, donc je suis". Qu'évoque ce lien avec la philosophie ? Quelle est la valeur que vous voyez dans cet échange qu'elle pratique entre penser et consommer ? B. Kruger à longtemps, comme A. Warhol, travaillé dans la publicité. Quel lien  avec ce passé de publicitaire est visible dans son travail ?

Concernant la lettrine.

Si on regarde avec attention, quel est le rapport entre les éléments qui la compose et la lettre ? Elle se trouve dans un livre de psaumes, prières, de Saint-Augustin, religieux et philosophe. Peut-on faire un lien entre la lettre, le psaume qu'elle illustre et ce qu'elle représente ? Trouve-t-on du religieux dans cette image ? Trouve-t-on de la philosophie dans cette image ? L'auteur de cette lettrine n'a-t-il pas ouvert une porte pour le lecteur du psaume vers quelque chose qui n'est ni le sujet ni l'objet de sa réalisation ?

Concernant Apollinaire.

Il écrit en forme de tour Eiffel : Salut monde dont je suis la langue éloquente que sa bouche O Paris tirera toujours aux Allemands. Qu'est-ce qui est la langue éloquente du monde ? Qui parle ? En quelle année ce texte est-il écrit ? Est-ce évident ? Peut-on comprendre le sens de cette phrase sans le voir écrit de cette façon ?

Concernant S. Fairey

Qu'est-ce qui donne l'impression qu'il s'agit d'une publicité ? Qu'est-ce qui fait que ce serait un message politique ? Quelles similitudes avec le travail de B. Kruger ? Quelles idées transparaissent ? Quel est le sujet explicite de l'affiche ? Quel est le bien de consommation qu'elle semble nous vendre ? Quel est le sujet implicite de l'affiche ? As-tu remarqué la référence à la Chanson des Rolling Stones ? Quel peut bien être l'intérêt de cette référence ?

You've successfully subscribed to Arts Plastiques
Great! Next, complete checkout for full access to Arts Plastiques
Welcome back! You've successfully signed in
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.